MONDE DE MERDE !!!!!

 

Je vous balance tout ça en vrac, les liens aussi, vous verrez, c'est impressionnant...âmes sensibles s'abstenir

 

Bonjour,
La personne qui a été brûlée dans l'incendie de Rennes a succombé samedi
soir à ses blessures.
Il s'agissait de Joe Sacco, fondateur de Halem (association des HAbitants de
Logements Éphémères ou Mobiles) : http://www.halemfrance.org/
Il était un acteur majeur des réseaux pour la décroissance et de nombreuses
personnes se souviennent de son travail pour "le choix de sa vie".
Finalement les membres de l'Elaboratoire et de la Villa ont rendez-vous à la
mairie de Rennes mardi matin, mais il y a toujours rendez-vous sur place ce
mardi à 8h.
Vous pouvez néanmoins écrire une lettre de soutien à l'Elabo à la mairie de
Rennes pour leur signifier l'importance à vos yeux et l'intérêt que vous
portez à l'Elaboratoire.
toutes les infos ici : http://elaboratoire.free.fr/

Enfin je vous fais part de certaines coïncidences que je trouve troublantes au
sujet de ce drame, je ne sous entends rien de plus, je me dis juste qu'il
faudrait peut-être poser certaines questions :
- La Villa a brûlé le jour du printemps (à partir de quand il est possible
d'expulser les gens).
- La lettre d'expulsion est arrivée le lendemain (donc écrite et postée le
jour même), sur le Week-end de Paques (difficulté de joindre les
administrations et autres avocats), pas de jours ouvrables avant le mardi
matin, jour des Bulldozers...
- Il y avait de nombreux disjoncteurs, la théorie des pompiers du "tableau
électrique qui prend feu ou du mégot mal éteint" n'est pas très cohérente
selon les électriciens du site.
- la mairie a racheté le site en Janvier, on ne sait pas trop pourquoi.
- la mairie aurait des projets de constructions immobilères sur le site.
- On sait qu'il y a des déchets enfouis dans le grand champ (plaine de Baud)
qui est situé entre les locaux de L'Elaboratoire et la Villa. Par ailleurs une
association écologiste Brestoise demande à ce qu'on sache où ont été
enfouis les déchets de l'Amoco-Cadiz, ils n'ont mis à jour que certains des
ces endroits et cherchent les autres, mais le naufrage de l'Amoco a eu
précisément 30 ans ce mois-ci, y a-t-il un rapport ?


Soyons solidaires,
Merci
Cédric.

Bon appetit (les secrets de la malbouffe chez Leclerc et autres supermachés...): http://www.grandcondor.com/

voilà, Sarko fasho en personne :

http://www.dailymotion.com/video/x5zeuw_sarkozy-face-a-pulvar_news

 

----------------------------------------------------------------

Franck de Code Animal est à la recherche de groupes qui veulent bien signer sa pétition contre l'esclavage des animaux de cirques. Si vous avez une minute et si vous êtes d'accord, ça serait sympa d'aller signer sur www.code-animal.com

----------------------------------------------------------------

generation iphone : http://www.dailymotion.com/fr/cluster/tech/featured/video/x37sl8_analyse-de-liphone

----------------------------------------------------------------
"...relâchez le, c'est son père... " , "...désobéissez..." , "....Il vient chercher son enfant...."

http://www.dailymotion.com/related/2565062/video/x1j90p_la-rue-rampal/1

Si vous regardez bien, vous verrez un père dire à son enfant de rentrer dans l'ecole en attendant que lui, sauve un autre père...
Si vous regardez bien, vous verrez des parents pacifiques.
Si vous regardez bien, vous verrez des agents de police en guerre contre le peuple (nous!)
Si vous regardez bien, vous verrez des enfants !!!!!
Si vous regardez bien, vous verrez des policiers s'énerver contre des parents... "...On recule bordel, allez ACTION LES GARS !"
Ce que l'on ne voit pas, c'est l'enfant de cet homme arrêté, dans un coin, regardant son propre grand père se faire arrêter à quelques mètres de lui, ne pouvant rien faire.
Ce que l'on ne voit pas, c'est cet homme, enfermé car il est.... étranger !
Ce que l'on ne voit pas, c'est la directrice de l'ecole enfermé car elle est ... humaine !
Ce que l'on ne voit pas, ce sont les enfants se prendre des gaz lacrymogènes !!!!
Plus jamais ça !!!

http://www.dailymotion.com/related/2571514/video/x1iz7q_lejt2zero-police-a-lecole-rampal/1

Pas la peine de vous dire qui est derrière tout ça.....

A voir tant qu'on peut encore!!!!!!!!!!

Voici le lien vers un documentaire d'investigation très instructif... Sans
doute trop aux yeux de certains. Il a été produit par Canal + mais interdit
d'antenne.

Sa diffusion sur le net est provisoire. Il faut donc le visionner
rapidement.


http://video.google.fr:80/videoplay?docid=-8996055986353195886

Je ne l'envoie pas à tout le monde, car ça fait mal...Vous n'êtes pas obligés de regarder,
ça concerne les conditions des animaux qu'on élève et tue pour leur fourrure.


Je tiens à vous prévenir tout de suite les images qui suivent sont terribles
& insoutenables. Je n'ai pu aller jusqu'au bout.
Mais il est nécessaire que la majorité d'entre nous prenne conscience de
Cette réalité afin de faire cesser ces pratiques inhumaines.

D'habitude je ne fais rien suivre mais si là ça peut marcher...
C'est ignoble et cela ne suscite en moi qu'une envie de meurtre sanguinaire
à l'encontre des personnes qui agissent de la sorte.

http://www.petatv.com/tvpopup/video.asp?video=fur_farm&Player=wm&speed=_med

http://www.dailymotion.com/reso69/video/x72d4_le-vrai-sarkozy

après les baleines......


MASSACRE DES DAUPHINS AU JAPON

C'EST UNE REVELATION DE PLUS !

LES VANNES SONT OUVERTES, QUE DES CE JOUR, TOUT SE SACHE !

IL NE DOIT PLUS EXISTER DE SECRET SUR LA MALTRAITANCE DES ANIMAUX. AGISSEZ A VOTRE TOUR.


RENDEZ VOUS SUR CE LIEN (par un copier/coller), POUR
EN ETRE CONVAINCU ET SURTOUT, SIGNEZ ET DIFFUSEZ CETTE INFORMATION ! Attention images vidéo de qualité mais très fortes ! http://www.glumbert.com/media/dolphin

Pour signer la pétition (en ligne), suivez cet autre lien. http://www.petitiononline.com/golfinho

MERCI POUR "EUX"

Témoignage d'un riverain du siège de campagne du petit Nicolas


Et voilà à admirer :la photo digne du syndrome marxiste du culte de la personnalité. Témoignage d'un riverain du siège de campagne du petit Nicolas .
Pour ceux qui ont des doutes sur l'utilisation de nos impôts pour financer sa campagne.
Le petit Nicolas a installé son QG de campagne au 18 rue d'Enghien,
c'est-à-dire à 100m de chez moi.
Un bel endroit, avec escalier monumental et photo de 4m de haut du ministre-candidat.
>

Joli, non ? Evidemment, une personnalité comme lui ne peut pas se déplacer
sans 2 ou 3 gardes du corps.
Donc, depuis quelques semaines, on voit ça dans le quartier :


Plus ça :

Et puis aussi ça :



Soit, si vous observez bien, 3 cars et 10 fourgonnettes de la police et des CRS. S'ajoutent à ce dispositif légerquelques autres camionnettes (entre 2 et 4 selon
les jours) aux extrémités de "sa" rue, et quelques voitures banalisées,
reconnaissables lorsqu'elles arborent leur girophare bleu.
Des hommes en bleu à tous les coins de rue, la circulation régulièrement bloquée
pour que les voitures officiellespuissent emprunter les sens interdits afin de gagner une minute ou deux, et des concerts de sirènes lorsque le petit homme déplace
son auguste personne.
Combien sont-ils ? je vous laisse faire le compte, sachant que chaque véhicule
est aussi rempli que les bus de la RATP aux heures de pointe.
Me voilà bien rassuré : non, la campagne présidentielle de Sarkozy ne coûtera pas
une fortune à l'UMP.
Le Ministère de l'Intérieur est là pour régler quelques factures !
Mais je me tais un instant pour laisser la parole au petit excité qui,
contrairement aux apparences, se soucie beaucoupdes dépenses publiques et donc
de nos portefeuilles :


"On ne paye pas des fonctionnaires de polices pour qu'ils jouent au basket
avec des jeunes."
Mieux vaut les payer à se cailler les miches sur le trottoir à ne rien foutre.
"Il faut en finir avec les pratiques monarchiques dans la Vème République."
No comment

Vous l'aurez compris, je fus un peu étonné de voir des armées
napoléoniennes se dresser dans le quartier pour pas grand chose.
J'ai donc posé la question aux premiers intéressés. Une première fois,
après quelques jours d'intense présence policière :
Moi : Qu'est-ce qui se passe, pourquoi vous êtes aussi nombreux ?
Le CRS : Eh ben, euh, vous savez, il y a souvent des manifestations
sur le boulevard.
Moi : Mais vous êtes là depuis trois jours ! il y a une manif prévue
aujourd'hui ?
Lui : Ah bon, vous avez vu des CRS, quand ça ? (arf...) Non il n'y a rien
de prévu, mais euh...
il peut toujours y avoir une manifestation de SDF, on sait jamais !

Le brave homme, je le plains, ça doit pas être facile d'expliquer un truc
aussi con.
Une semaine plus tard, nouvelle discussion avec deux de ses collègues, plus
loquaces :
Moi : On se pose un peu des questions sur le mélange des genres. Vous
protégez le ministre ou le candidat ?
Le premier : Vous inquiétez pas nous aussi on se la pose, la question ! on
est là parce qu'on doit bien obéir aux ordres.
Mais on se demande ce qu'on fout là.
L'autre : Vous savez, la royauté elle est pas morte, en France. Mais ça
commence à s'agiter du côté de nos syndicats.

Tout ça énerve un peu les habitants du quartier. La dernière blague à la
mode quand un type rentre dans un bistrot :
"ils t'ont laissé passer ? t'avais ton badge ?"

Pour finir, je vous colle ce petit extrait du Nouvel Obs d'aujourd'hui :
"Dès le premier jour, la rue d'Enghien est mise sous haute surveillance
policière.
Dans la foulée, tous les habitants des trois immeubles qui font face au QG
reçoivent une étrange enveloppe saumon, sans cachet de la Poste.
A l'intérieur, une lettre, datée du 15 janvier, leur demande de répondre
au plus vite à un recensement de sécurité.
On leur communique un numéro de téléphone. Au bout du fil, un policier
questionne : nom, prénom, date de naissance.
Au cours de la conversation, le policier se fait plus précis. Il suggère à
son interlocuteur de ne pas recevoir de paparazzi chez lui,
évoque avec lui les dangers terroristes, la présence d'un éventuel sniper
planqué sur les toits.
En quelques minutes, l'habitant de la rue d'Enghien est mis sous pression.
Le voilà devenu un riverain fiché par la police.
En fait, le fonctionnaire est un agent du service Enquête des
Renseignements Généraux de la préfecture de Police de Paris..."

Sarko, utiliser les RG à son compte ? mais enfin, c'est ridicuuuuule !

auteur "inconnu"

URGENT
TOUS COUPABLES
Après la parution en 2001 du livre « Vos papiers ! Que faire face à la police ? »
et suite à la plainte déposée par Daniel Vaillant, es-qualité ministre de l'intérieur
(plainte relayée par les ministère Sarkozy, puis Villepin, puis Sarkozy),
ont été condamnés le 18 janvier 2007 :

le dessinateur Placid, à 500 euros d'amende, pour « injures publiques envers une administration publique,

en l'occurrence la police nationale », pour avoir dessiné un policier, aux traits jugés porcins, en couverture de l'ouvrage.

l'auteur du texte, Clément Schouler, magistrat, membre du syndicat de la magistrature, à 800 euros d'amende

pour « diffamation publique envers une administration publique, en l'occurrence la police nationale »,

pour avoir écrit cette phrase dans l'introduction : « Les contrôles d'identité au faciès,

bien que prohibés par la loi, sont non seulement monnaie courante, mais se multiplient »

l'éditeur, Michel Sitbon (L'Esprit Frappeur), à 1000 euros d'amende pour complicité avec Placid

dans le délit d'injure, et complicité avec Clément Schouler dans le délit de diffamation.

Considérant qu'il s'agit d'une triple atteinte à trois libertés fondamentales que sont la liberté de création,
la liberté d'information et la liberté d'édition, nous invitons ici tous les dessinateurs, photographes, artistes,
journalistes, auteurs et éditeurs à travailler sur les thèmes dévelloppés par l'accusation :
policier caricaturés et animalisés, pratique du contrôle au faciès.

Ces textes et dessins en NOIR et BLANC seront publiés dans un livre qui devrait rendre chacun de nous
prévenu du délit de diffamation pour qui évoque la banale réalité des contrôles au faciès,
ou prévenu du délit d'injure pour qui dessine un policier trop stylisé.

Ce livre sera publié par un collectif d'éditeurs, qui devraient donc eux aussi être prévenus
de complicité pour ces deux délits, injure et diffamation.

Ont déjà accepté :

L'Association

Cornélius

Vertige graphic

L'Esprit frappeur (NSP Agora)

Les Requins Marteaux

Thé-Roc « Tête Rock Underground »

Editions Nautilus

La liste n'est pas close. Plus d'éditeurs se joindront à l'opération, plus ce geste aura de portée.

Estimant que le débat sur ces trois libertés fondamentales : création, information, édition,
doit s'inscrire dans la campagne électorale en cours, nous voulons le provoquer avec cette publication,
qui doit donc être réalisée et imprimée en un temps record.

NOUS ATTENDONS DONC VOTRE COLLABORATION EN NOIR ET BLANC DE TOUTE URGENCE.

DEADLINE / DATE LIMITE : VENDREDI 23 MARS

Le format de l'ouvrage est de 16,5 cm x 24,5 cm.

La direction artistique est assurée par Rocco roki@noos.fr

La fabrication est dirigée par Nicolas Leroy, à l'Association
soeurnicolas@lassociation.fr

La direction éditoriale par Ferid Keddour,

Thé Troc

52, rue Jean-Pierre Timbaud

75011 Paris

tél / fax : 01 43 55 54 80

mail : the.troc@free.fr
(attention cette adresse mail, uniquement pour la correspondance, ne dispose pas d'une connexion adsl,
tout envoi d'image un peu lourd doit se faire sur l'adresse mail de Nicolas : soeurnicolas@lassociation.fr)

p s : certains dessins du blog de soutien à Placid, « Tous cochons »,
http://touscochons.blogspot.com/ initié par Rémi Malingrëy,
pourront être utilisés pour ce livre, principalement ceux qui mettent en scène
des situations avec des policiers cochons, ou qui évoquent le contôle au faciès,
à l'exclusion des autoportraits en cochon, qui, s'ils sont extrèmement sympatiques
comme signe de solidarité, ne touchent pas d'assez près le fond politico-juridico-policier de l'affaire.

Ce livre sera porté par une volonté politique d'en découdre avec les fauteurs de censure,
qu'ils soient magistrats, politiques, hauts fonctionnaires, décideurs d'entreprises,
actionnaires, puissants des médias, etc.

Certains textes, à l'instar de celui de Denis Robert dans son blog
http://ladominationdumonde.blogspot.com/2007/02/bienvenu-sarkoland-ce-matin-jai-reu-un.html
(le premier à parler de ce qu'il appelle « l'affaire Placid »)
pourront être repris, dans le même ordre d'idées.